VARIA


Éditorial (à télécharger)

Akofena n°003, vol.3, Varia, comme les précédents volumes (1 & 2) ambitionne de décloisonner les échanges entre les différentes disciplines des Sciences du Langage, Lettres, Langues et de la Communication. L’approche se veut à la fois simple dans son style général théorique, et technique, dans son approche méthodologique, de manière à rendre accessibles au lectorat les concepts scientifiques et les procédures heuristiques. Le présent volume regroupe ainsi trente-cinq (35) contributions riches et fécondes, réparties entre réflexions théoriques ou fondamentales et recherche-action.
Concernant la dimension théorique et épistémologique, l’on se réfèrera volontiers aux articles suivants de :
Abasse DIABY (Université Alioune Diop de Bambey, Sénégal), « Modalisation et ironie dans Nini et Maïmouna d’Abdoulaye Sadji », pp. 5-16. Cette réflexion est une lecture riche et figurative de la modalisation à partir de l’analyse de deux ouvrages, Nini et Maïmouna, de Abdoulaye SADJI. Se situant dans le sillage des théories énonciationistes (Kerbrat-Orecchioni), son analyse des interactions verbales aboutit à la mise en évidence de l’ironie comme procédé rhétorique à part entière. Abdelkhaleq DRAOUI (Université Abdelmalek Essaâdi-Tétouan, Maroc) s’intéresse à « L’écriture de la mémoire dans : Mille ans, un jour d’E. A. El Maleh entre quête de traces et célébration d’une symbiose bimillénaire »,pp.17-28. La littérature marocaine y est ici abordée, comme la précédente, sous le prisme d’une sociopoétique avec un arrêt minutieux sur le fonctionnement de l’entreprise scripturale malehienne et la portée de cette entreprise dans le panorama de la littérature marocaine. Abdoulaye SAMAKÉ (Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, Mali), sur la base de l’analyse des fonctions épiques du rêve dans la littérature médiévale nous amène à lire « Le songe amoureux dans le Wilhelm Von Österreich de Johann Von Würzburg »,pp.29-43,comme ayant une fonction véridique voire prémonitoire. Andrée Marie BEUSEIZE (Université Félix-Houphouët Boigny, Côte d’Ivoire),« La méta-discursivité dans les devinettes gͻ̀lì, parler baoulé de la Sous-Préfecture de Bodokro », pp. 43-54.  L’auteur propose une réflexion sur l’organisation interne du discours méta-énonciatif des conteurs de devinettes Baoulé, en se servant d’un corpus oral, pour en analyser la spécificité. Djemis Jean Elvis Ghislain N’GUESSAN (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Mouvements dialogaux et fragmentation de la presse écrite ivoirienne », pp. 109-122. À partir d’une approche éclectique des marqueurs d’accord et de désaccord, l’étude tente de mettre à jour les indicateurs de la fragmentation dans la presse écrite ivoirienne. Djibril DIAKHATÉ (Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal), « La gouvernance de l’information à l’épreuve de la réforme territoriale : éléments de structuration d’une politique d’intelligence territoriale (IT) au Sénégal », pp. 123-138. L’étude plaide pour la prise en compte de la variable information dans les systèmes de gouvernance qui n’est pas encore une réalité au Sénégal et tente d’en définir les compétences. Edouard Christian DJOB-LI-KANA (Université de Douala, Cameroun), «Écrire en contexte postcolonial : essai de lecture de la production romanesque d’Ahmadou Kourouma », pp.139-150. L’étude fait une sociopoétique de l’œuvre de Kourouma en montrant comment la culture de l’auteur fait naitre des représentations qui participent d’une esthétique littéraire et d’une poétique particulière. Hind El BAZ (Université Moulay Ismaël, Maroc), « Le judaïsme marocain en diaspora : mémoire migrante et pratiques culturelles prolongées », pp.189-202. L’étude questionne les croyances et pratiques pour révéler les mesures de préservation culturelles mise en place par la communauté juive marocaine, en diaspora, pour se perpétuer et se préserver de toute aliénation. Kouassi Abraham PALANGUE (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Incommunication et solitude dans les œuvres d’Ernesto Sábato », pp.217-228. L’étude explore les manifestations de l’existentialisme (incommunication et solitude) des principaux protagonistes des romans de l’auteur hispano-américain Ernesto Sábato à travers des actions et des perspectives subjectives. Kouassi KONAN, Julio Romuald Loukrou TAPE & Kra Koffi Maxime DJAHA (Université Alassane Ouattara, Côte d’Ivoire), « Implications socio-économiques de la riziculture et risques sanitaires diagnostiques à Gagnoa », pp.229-244. L’étude a pour objectif d’identifier les implications socioéconomiques de la riziculture et les risques sanitaires encourus à Gagnoa, lieu de recrudescence de certaines maladies. Leo Iyanda BALOGUN (University of Lagos, Nigeria), « Relation Inceste ou pédophilie : une menace sociale africaine dans Le Collier du Mal de Munkonda M. Mikiele », pp.245-252. L’étude analyse la tabouisation du phénomène incestueux dans les familles à partir de la lecture du roman Le Collier du Mal de Munkonda M. Mikiele pour en montrerles conséquences et formuler des recommandations. Louis Hervé NGAFOMO (Université de Yaoundé 1, Cameroun), « Transhumances éditoriales : trajectoires et hybridité du champ littéraire francophone chez Alain Mabanckou et Leonora Miano, pp.253-266. L’étude explore les modalités des transhumances éditoriales francophones au prisme de deux auteurs dont Alain Mabanckou et Léonora Miano, selon les ancrages méthodologiques de Jérôme Meizoz et Pierre Bourdieu qui tiennent respectivement compte de la posture de l’auteur et de sa trajectoire individuelle, sociale ou imaginaire. Martin Brice AKONO (Université de Yaoundé 1, Cameroun), « Les parlers régionaux en francophonie : étude cinétique des français régionaux dans le milieu artistique contemporain au Cameroun », pp. 267-278. L’étude analyse la cohabitation linguistique des langues au prisme l’appareil méthodologique guillaumien, en accordant une attention toute particulière au concept de cinétisme duquel dépendent les trajectoires sémantiques généralement associées à un autre champ conceptuel, la sociolinguistique, qui est le marquage. Minata KONE (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Le Wambèlè-UFHB », pp. 279-290. L’étude analyse la symbolique du « Wambèlè », un masque Sénoufo du Nord de la Côte d’Ivoire en même temps emblème de l’Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire pour plaider en faveur de la reconnaissance de son caractère à la fois exotérique et ésotérique. Mouhamadou ABOUBACAR ABDOU (Université Abdou Moumouni de Niamey, Niger), « Rôle de la presse dans la consolidation de la démocratie au Niger (1991-2010)», pp.291-304. Par une application rigoureuse des canons méthodologiques propres aux sciences historiques, la recherche s’est faite sur la base des sources écrites et iconographiques pour montrer comment la presse a participé à la création d’un nouvel espace public et à une reconfiguration du flux de communication entre les dirigeants et les citoyens par le truchement des langues locales. N’Guessan Edmonde-Andréa ALLA (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Emprunt du cira à quelques langues ivoiriennes et indoeuropéenne », pp.319-330. Cet article explique comment et pourquoi la langue Cira s’est enrichie au contact d’autres langues comme le Koulango … ou l’anglais, enrichissant de fait son vocabulaire. Nicodème BONDO MULUNDA (Université de Kamina, RDC) & Fiston YUMBA MUSOYA (Institut Supérieur Pédagogique de Kamina, RDC), « L’intermedialité dans le roman d’Ahmadou Kourouma, cas de Quand on refuse on dit non », pp. 305-318. Dans le cadre de l’approche énonciative et interactionnelle du récit, cette réflexion explore les différents médias en coprésence dans le roman inachevé de Ahmadou Kourouma afin de les décrire et évaluer leur rôle au regard de la société actuelle. Nouha YAAKOUBI (Université Mohammed 1ER, Oujda, Maroc), « L’adaptation cinématographique des imaginaires utopiques : cas de L’écume des jours de Boris Vian et de Les enfants terribles de Jean Cocteau, pp.331-340. Cette étude analyse comment les adaptations cinématographiques ont permis de mettre en avant, de façon plus imagée, l’utopie et la dystopie en la glissant au simple rôle de personnage. Oumar DIÈYE (Université Cheikh Anta Diop, Sénégal), « Le mal des fantômes (1933-1944) ou Fondane au croisement de l’intermedialité », pp.341-356. Cette réflexion étudie la valeur médiatique de la poésie de Fondane qui apparait comme une œuvre multifonctionnelle insérée dans une dimension d’élargissement et d’aboutissement à l’intermedialité. Piyush SHRIVASTAVA (The English and Foreign Languages University, Hyderabad (500007), Telangana, India), « La résistance et l’autonomie : leurs réalisations dans le texte carcéral de Saïda Menebhi », pp.357-374. Cet article naviguera dans les subtilités de la projection de résistance et la construction de l’autonomie qui se dégagent à travers la transaction testimoniale de Saïda Menebhi. Ya Eveline JOHNSON TOURÉ (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Musique ivoirienne et représentations sociales chez les élèves de l’enseignement secondaire », pp.437-450. Portée par la théorie des représentations, cette étude apprécier l’impact de la musique sur la jeunesse, la présente étude s’intéresse à la pensée sociale des élèves relativement à cet art. À cet effet, un échantillon de deux cent-vingt élèves a été soumis à la technique de l’association libre à partir des termes inducteurs de : « musique ivoirienne ». Ce sont les résultats de cette étude qui sont donnés ici. ZIDAGO Djessy junior Gbagbo & PEH Cherhadam Alain (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « La posture de donneur de leçons dans les discours des Présidents français de la Vème République en Afrique », pp.451-462. L’étude s’intéresse à la pensée sociale des élèves relativement à l’art musical ivoirien, dont il s’agit d’apprécier l’impact sur la jeunesse ivoirienne et les logiques sociocognitives qui guident leurs représentations.
Concernant la recherche-action, les contributions ci-après amènent la dimension théorique à une rationalité transcendantale qui pourrait faire figure d’innovation dans le cadre des réflexions générales:
Angèle Sébastienne AMANI-ALLABA (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Le support spontané de la fiche de préparation, une aide pour généraliser l’utilisation des langues nationales dans le système éducatif ivoirien : le cas de la langue Abidji », pp. 55-66. L’auteure questionne la réalité du Projet Ecole Intégrée (PEI) en Côte d’ivoire en zone urbaine et tente dans le cadre d’une sociodidactique intégrée à y apporter des solutions pérennes. Assémou Maurice Ludovic ASSEMOU (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Les représentations sociales du français chez les lycéens de Côte d’Ivoire », pp.67-87. L’étude met en évidence les représentations sociales du français chez les lycéens pour comprendre ce qui justifie leur peu d’intérêt pour cette langue.Birame SÈNE (Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Sénégal), « Étude synchronique du passé composé dans les messages à la nation du président du Sénégal », pp. 87-98. L’étude montre comment la communication modalise et homogénéise les temps du discours, battant ainsi en brèche l’idée traditionnelles que ces temps se rejettent dans l’énonciation.Bleu Gildas GONDO (Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d’Ivoire), « Description aspectuelle en Dan de l’Est », pp. 99-108. L’étude décrit la théorie de l’aspect en langue Dan de l’Est à partir d’une observation directe des locuteurs.Jacqueline Eve YONTA (Université de Maroua, Cameroun), «Discours comique, discours performatif : essai d’analyse pragmatique de Mon blanc à moi de Major Asse et La vie normale de Gad Elmaleh », pp.151-164. L’étude analyse les comportements linguistiques des deux humoristes à la faveur de l’approche pragmatique dont il ressort que le discours comique est aussi un discours performatif. Jean Romain KOUESSO & Joel TSAFACK TOUTSOP (Université de Dschang, Cameroun), « La subordination en langue yémba : approche cartographique », pp.165-176. L’étude tente de décrire et de comprendre les marqueurs de la subordination dans la syntaxe du yémba, une langue de l’Ouest-Cameroun à partir de données orales et de corpus écrits. Jean Romain KOUESSO & Lauriane NEMGNE SOPGUI (Université de Dschang, Cameroun), « Le mets du taro àtsú dans les Grassfields au Cameroun : des valeurs à la modernisation terminologique », pp.177-188. L’étude s’appuie sur l’approche culturelle de la terminologie développée par la théorie ethnographique pour répertorier les valeurs culturelles, économiques, thérapeutiques que possède le « àtsú’», un mets traditionnel de l’aire Grassfields à l’Ouest du Cameroun, au double niveau culturel et linguistique. Katchédé Etienne IWIKOTAN, Coffi Martinien ZOUNHIN TOBOULA & Vrai-Amour S.G. TOSSOU (Université d’Abomey-Calavi, Bénin), “Teaching listening to improve oral communication in EFL intermediate classes: case study of two secondary schools in Cotonou (Benin)”, pp.203-216. L’étude analyse l’enseignement de l’écoute pour améliorer la communication orale. Ses objectifs spécifiques sont de déterminer les difficultés des apprenants d’anglais langue étrangère (ALE) en compréhension orale et de découvrir les stratégies utilisées par les enseignants ALE pour développer la compréhension auditive chez leurs apprenants. Rima BENKHELIL & Lynda ZAGHBA (University of M’sila, Algeria), « La didactique intégrée et l’enseignement de la phonétique en classe de FLE : pratiques enseignantes », pp.375-386. L’objectif de cette réflexion est d’étudier de plus près l’état de l’enseignement de la prononciation du FLE dans la ville de M’sila (Algérie) avec un intérêt particulier pour les pratiques enseignantes en classe de FLE au cycle primaire. Saliou NGOM (Université Anta Diop (IFAN-CAD), Sénégal, « L’état et les mobilisations religieuses à l’épreuve de la covid-19 au Sénégal : quelles lectures sociologiques? »,pp.403-412. Cet article questionne les limites du droit formel (décisions administratives, politiques) et son conflit permanent avec « les normes pratiques » (religieuses, coutumières) qui sont mises en évidence dans l’analyse pour expliquer les controverses entre acteurs religieux et acteurs politiques dans la lutte contre la Covid-19 au Sénégal. Sara BEN LARBI (Université de Lorraine, France), « Quelques remarques sur le subjonctif », pp.387-402. Cette étude est une description linguistique du fonctionnement d’un marqueur grammatical particulier, le subjonctif en Français, dont l’usage n’est pas toujours aisé. Settié Louis Martial Junior N’GUESSAN & Traoré BOURLAYE (Université Alassane Ouattara, Cote d’Ivoire), « Manipulation et tentative d’influence de l’auditoire en contexte électoral », pp.413-422. Cet article étudie les stratégies d’influences orateur/auditoire utilisées dans le cadre des campagnes électorales pour ressortir la stratégie discursive décisive qui organise cette entreprise. Silvère Bandjokotok MISSIKON (Université de Douala, Cameroun), « Sur les traces du paradoxe de la pandémie de la Covid-19 : une analyse croisée des limites de la théorie de la régulation de la population et des actions non logiques », pp.423-436. L’analyse fait ressortir les logiques inavouables de régulation de la population de la gestion de la covid-19, analysées du point de vue de la théorie des actions non logiques, aux répercussions politiques, économiques, culturelles et sociales parfois catastrophiques, selon les secteurs et les pays.
De par la ligne éditoriale, chacune de ces contributions suit certes une ou des intuitions individuelles, chacune a son espace de référence, son degré d’effection. Il n’en demeure pas moins que, collectivement mises ensemble elles jouent un rôle dans la construction de la connaissance. Nous remercions donc tous les contributeurs pour la qualité de leurs productions scientifiques. Nous vous invitons enfin chaleureusement, par la lecture, à découvrir ce nouveau numéro libre.

Coordinateurs du numéro n°003 Vol.3

  • Kouassi Cyrille LOUA
  • Faty-Myriam MANDOU AYIWOUO

Contenu du n°003 Vol.3 [à télécharger]

Couverture / Sommaire (à télécharger)


01-Abasse DIABY

Modalisation et ironie dans Nini et Maïmouna d’Abdoulaye Sadji

02-Abdelkhaleq DRAOUI

L’écriture de la mémoire dans : Mille ans, un jour d’E. A. El Maleh entre quête de traces et célébration d’une symbiose bimillénaire

03-Abdoulaye SAMAKÉ

Le songe amoureux dans le Wilhelm von Österreich de Johann Von Würzburg

04-André-Marie BEUSEIZE

La méta-discursivité dans les devinettes gͻ̀lì, parler baoulé de la Sous-Préfecture de Bodokro

05Angèle Sébastienne AMANI-ALLABA

Le support spontané de la fiche de préparation, une aide pour généraliser l’utilisation des langues nationales dans le système éducatif ivoirien : le cas de la langue abidji

06-Assémou Maurice Ludovic ASSEMOU

Les représentations sociales du français chez les lycéens de Côte d’Ivoire

07Birame SÈNE

Étude synchronique du passé composé dans les messages à la nation du président du Sénégal

08Bleu Gildas GONDO

Description aspectuelle en dan de l’Est

09Djemis Jean Elvis Ghislain N’GUESSAN

Mouvements dialogaux et fragmentation de la presse écrite ivoirienne

10Djibril DIAKHATÉ

La gouvernance de l’information à l’épreuve de la réforme territoriale : éléments de structuration d’une politique d’intelligence territoriale (IT) au Sénégal

11Édouard Christian DJOB-LI-KANA

Écrire en contexte postcolonial : essai de lecture de la production romanesque d’Ahmadou Kourouma

12Jacqueline Eve YONTA

Discours comique, discours performatif: essai d’analyse pragmatique de mon blanc à moi de Major Asse et La vie normale de Gad Elmaleh

13-Jean Romain KOUESSO & Joel TSAFACK TOUTSOP

La subordination en langue yémba : approche cartographique

14Jean Romain KOUESSO & Lauriane NEMGNE SOPGUI

Le mets du taro àtsú dans les Grassfields au Cameroun : des valeurs à la modernisation terminologique

15Hind EL BAZ

Le judaïsme marocain en diaspora : mémoire migrante et pratiques culturelles prolongées

16-Katchédé Etienne IWIKOTAN, Coffi Martinien ZOUNHIN TOBOULA & Vrai-Amour S.G. TOSSOU

Teaching listening to improve oral communication in EFL intermediate classes: case study of two secondary schools in Cotonou (Benin)

17Kouassi Abraham PALANGUE

Incommunication et solitude dans les œuvres d’Ernesto Sábato

18Kouassi KONAN, Julio Romuald Loukrou TAPE & Kra Koffi Maxime DJAHA

Implications socio-économiques de la riziculture et risques sanitaires diagnostiques à Gagnoa

19-Leo Iyanda BALOGUN

Relation Inceste ou pédophilie : une menace sociale africaine dans Le Collier du Mal de Munkonda M. Mikiele

20-Louis Hervé NGAFOMO

Transhumances éditoriales : trajectoires et hybridité du champ littéraire francophone chez Alain Mabanckou et Leonora Miano

21Martin Brice AKONO

Les parlers régionaux en francophonie : étude cinétique des français régionaux dans le milieu artistique contemporain au Cameroun

22Minata KONE

Le Wambèlè-UFHB

23Mouhamadou ABOUBACAR ABDOU

Rôle de la presse dans la consolidation de la démocratie au Niger (1991-2010)

24Nicodème BONDO MULUNDA & Fiston YUMBA MUSOYA

L’intermedialité dans le roman d’Ahmadou Kourouma, cas de Quand on refuse on dit non

25N’Guessan Edmonde-Andréa ALLA

Emprunt du cira à quelques langues ivoiriennes et indoeuropéenne

26-Nouha YAAKOUBI

L’adaptation cinématographique des imaginaires utopiques : cas de L’écume des jours de Boris Vian et de Les enfants terribles de Jean Cocteau

27Oumar DIÈYE

Le mal des fantômes(1933-1944) ou Fondane au croisement de l’intermedialité

28Piyush SHRIVASTAVA

La résistance et l’autonomie : leurs réalisations dans le texte carcéral de Saïda Menebhi

29Rima BENKHELIL & Lynda ZAGHBA

La didactique intégrée et l’enseignement de la phonétique en classe de FLE : pratiques enseignantes

30Sara BEN LARBI

Quelques remarques sur le subjonctif

31Saliou NGOM

L’état et les mobilisations religieuses à l’épreuve de la covid-19 au Sénégal : quelles lectures sociologiques ?

32Settié Louis Martial Junior N’GUESSAN & Traoré BOURLAYE

Manipulation et tentative d’influence de l’auditoire en contexte électoral

33Silvère BANDJOKOTOK MISSIKON

Sur les traces du paradoxe de la pandémie de la Covid-19 : une analyse croisée des limites de la théorie de la régulation de la population et des actions non logiques

34-Ya Eveline JOHNSON TOURÉ

Musique ivoirienne et représentations sociales chez les élèves de l’enseignement secondaire

35-ZIDAGO Djessy junior Gbagbo & PEH Cherhadam Alain

La posture de donneur de leçons dans les discours des Présidents français de la Vème République en Afrique

Mise en ligne 08 Février 2021 !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *